Marialys Sophrologie
Sophrologue certifiée R.N.C.P. Agnetz, Clermont, Beauvais

Rebondir après un « burn-out » ?


 

J’ai rencontré « S.P. » à l’occasion d’un suivi en sophrologie. Au départ, elle venait pour une séance « découverte de la Sophrologie ».

Lors de cette première séance elle était submergée par ses émotions :

Déçue, en colère, épuisée, déstabilisée, angoissée par la perspective d’un avenir incertain.

 

D’ordinaire, de nature joviale et optimiste, elle n’arrivait plus à retrouver l’énergie nécessaire pour continuer à se battre contre l’adversité.

 

Parallèlement à son suivi psychologique, elle a entrepris de s’essayer à la sophrologie.

 

S.P. est la 3ème femme de plus de 55 ans qui a accepté de parler de son parcours et de son ressenti sur son vécu en tant que salariée.

 

Voici son témoignage :

 

Entrez votre texte ici

Selon vous, quelle image porte la société sur les femmes de votre génération ?

S.P. : Je pense que les femmes de ma génération dérangent, notamment dans le milieu professionnel. On leur fait comprendre qu’elles n’ont plus l’énergie ni le dynamisme nécessaire pour continuer dans leurs fonctions.

Malgré leurs compétences on leur préfèrera des salariées plus jeunes, sans expérience mais plus malléables, qui couteront moins cher et donneront à l’entreprise, l’image « superficielle » de « dynamisme » pour rajeunir leur image.  Les femmes séniores sont « mises sur la touche », puis poussées vers la sortie.

C’est un fait courant, voire banal ! J’ai dans mon entourage bon nombre d’amies sont dans cette situation.

 

Pouvez-vous me décrire en quelques mots votre parcours professionnel ? où en êtes-vous aujourd’hui ?

S.P. : J’ai fait des études en apprentissage coiffure, j’ai ensuite travaillé dans ce domaine à mon compte, et j’ai ouvert mon salon de coiffure à Beauvais dans l’Oise. Ensuite, j’ai travaillé dans une entreprise de communication en tant qu’Administrative. J’ai effectué des missions intérimaires dans les cosmétiques de luxe, chocolat de lux, produits pharmaceutiques. Par la suite j’ai occupé un poste d’Assistance administrative dans une structure d’aide à domicile.

Aujourd’hui, après un Burn-out, j’essaie de me reconstruire. Mon travail était devenu extrêmement oppressant à cause des urgences à gérer quotidiennement, sans aucune reconnaissance de la part de ma hiérarchie. J’ai vécu le dénigrement, le jugement, j’évoluais dans une ambiance malsaine. Malgré un travail à la base très enrichissant et intéressant.

Le social et le rapport à l’argent ne font pas bon ménage !

Globalement je qualifierais ma carrière professionnelle de plutôt correcte avec des parcours très riches, des ouvertures d’esprit, de belles personnes rencontrées dans divers secteurs d’activité.

Ma dernière expérience professionnelle se termine mal, malheureusement !

 

Quels points positifs retenez-vous de votre expérience professionnelle ?

S.P. : Le souvenir positif que je garderai de cette expérience sera : le contact humain, l’approche des personnes pour lesquels on se sent utile, l’envie de les aider du mieux possible, à se sentir bien dans leur vie, aussi bien par le biais de la communication, de l’écoute, par les soins apportés, les encouragements.

 

Avant de rencontrer votre praticienne sophrologue, aviez-vous connaissance de cette discipline ?

S.P. : Quasiment pas ! J’en ai vaguement entendu parler mais ne connaissait pas plus que cela !

 

Quel bénéfice retenez-vous de la pratique de la sophrologie ?

S.P. : Cela m’aide énormément à me dégager de toutes sortes de maux physiques et psychiques.  C’est un travail sur moi qui me permet de me recentrer sur l’essentiel, de repositiver et de me faire avancer dans la vie en me reconnectant à moi-même.

 

Pour conclure, comment vous projetez-vous dans l’avenir ?

S.P. : Je me projette dans un travail sur l’aide à autrui, le bien-être, la spiritualité, la bienveillance, l’écoute et la transmission du mieux-être aux personnes. Je voudrais continuer à aider les personnes à avancer dans la vie, à améliorer leur quotidien en les guidant vers la pensée positive.

 

                                                                                       ************

Aujourd’hui, en fin d'accompagnement, S.P. arrive à gérer ses émotions.

Sa colère et ses angoisses reviennent parfois la hanter mais elle sait les identifier et s’en affranchir.

Elle sait se créer une bulle de protection dans laquelle elle s’isole pour se ressourcer et retrouver la sérénité.

Elle s’observe avec la distance nécessaire pour ne plus subir la surcharge émotionnelle et s’en préserver.

Elle s’ouvre à la spiritualité et se tourne vers une nouvelle philosophie de vie ou la pensée négatives n’a plus sa place.

 

« Soyez radieux envers le futur, lâchez prise du passé et faites preuve de résilience à l’égard du présent »

                                                                                                          Maurice Massolin

Marie-France MULLER

 


Articles similaires

Derniers articles

Rebondir après un « burn-out » ?

28 Juil 2022

 
J’ai rencontré « S.P. » à l’occasion d’un suivi en sophrologie. Au départ, elle venait pour une séance « découverte de la Sophrologie ».
Lors de cette première séance elle était submergée par se...

Temps Fort

01 Juin 2022

Temps Fort
Aujourd’hui est un grand jour pour moi !
Cela fait plusieurs semaines que je prépare ma rencontre avec les bénéficiaires de l’accueil de jour pour femmes victimes de violences, « Entr’E...

La sophrologie pour se retrouver

01 Mar 2022

En tant que sophrologue, mon rôle est d’aider les personnes à identifier leurs émotions, à mieux les comprendre pour les surmonter.
J’ai pu accompagner trois femmes en fin de carrière et en épuise...

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.